Les santons de creche

Les santons sont une véritable institution. Les santons ont été créé pour célébrer la naissance de Jesus le soir de noel.

Histoire des santons de creche

La tradition de la crèche de Noël remonte au Moyen Âge. Selon une légende tenace, François d’Assise, dont la mère était originaire de Tarascon, aurait créé en 1223 la première crèche vivante de Greccio alors que ces scènes étaient déjà exécutées depuis plusieurs siècles par des acteurs des mystères de la Nativité sur le terrain de l’église.

Cette « crèche vivante » a donné naissance à une tradition qui s’est perpétuée, mais les « acteurs » ont été largement remplacés par des personnages en bois, cire, carton, pâte, faïence et même verre. Les premières crèches semblables à celles que nous connaissons aujourd’hui sont apparues dans les églises au XVIe siècle.

La première crèche connue fut celle créée à Marseille, en 1775, par un homme nommé Laurent. Il était composé de modèles articulés habillés de costumes locaux.

Après la Révolution française, qui a entraîné la fermeture de certaines églises et l’abolition de la messe de minuit, les représentations publiques de la nativité ont cessé. C’est alors qu’en Provence de petits personnages, les « santoun » ou « petits saints », ont été créés pour qu’une crèche de Noël puisse s’épanouir dans l’intimité du foyer de chaque famille provençale.

En 1803, peu après le Concordat, la première foire aux santons est inaugurée à Marseille. Elle s’y tient toujours de nos jours, de fin novembre à début janvier de chaque année, au sommet de la Canebière.

En plus, des petits santons peints, on trouve à cette foire des « santons habillés », en costume traditionnel, portant chacun l’insigne de son métier. Il est également possible d’acquérir des accessoires de décoration pour faire la décoration traditionnelle de la crèche : étable, puits, pont, étoile, papier de roche, papier ciel, mousse fraîche pour imiter l’herbe…

La fabrication des santons de creche

Les premiers santons étaient faits à base de mie de pain, mais peu à peu c’est l’argile rouge de Provence qui a été privilégiée pour la fabrication. Pendant longtemps, les santons de creche ont été des créations fragiles d’argile brute, mais aujourd’hui la cuisson de l’argile est devenue une pratique courante.

Le véritable santon de Provence, en terre crue, a été créé à Marseille par Jean-Louis Lagnel. D’abord en concurrence avec les santibelli, d’origine italienne, en plâtre et vendus vers 1830 par des marchands napolitains dans les rues du vieux port de Marseille.

Aujourd’hui, il existe une forte concentration d’ateliers santonniers entre Marseille, Aubagne, Aix-en-Provence, Arles, Bouches-du-Rhône et Vaucluse avec 26 santonniers. Viennent ensuite le Var, avec 8, les Alpes de Haute-Provence avec 7 et les Alpes-Maritimes, qui en ont 6 dans leur partie provençale.

Les producteurs de Santon passent par 7 étapes pour fabriquer un santon.

  1. Réalisation
  2. Moulage
  3. Séchage
  4. Ebavurage
  5. Deuxieme séchage
  6. Cuisson
  7. Décoration

Tout d’abord, ils réalisent un modèle d’argile brute placé sur une base qui fera partie du sujet. Ensuite, le moule est fait de plâtre coulé. Le moulage se fait en pressant un rouleau d’argile fraîche dans la moitié du moule qui a été saupoudré de talc. Après avoir pressé les deux parties à la main, l’excédent est coupé et le santon extrait du moule est mis à sécher. La dernière opération manuelle consiste en un ébavurage plus fin pour éliminer toute trace de moulage. Le santon est ensuite séché de nouveau avant d’être cuit au four à 800 °C. L’opération finale est la décoration, qui se fait toujours à la main.

Avec le temps, la production de santons s’est diversifiée. On trouve des santons de creche de toute taille.

Les différents personnages associés aux santons de crèche

Les santons de creche se décuple en plusieurs familles, nous allons les découvrir en détail.

Les santons de creche principaux et obligatoire

Dans les santons importants pour la creche de Noel, on retrouve la sainte vierge, Joseph le charpentier, les animaux qui réchauffent l’étable ou la grotte, l’emplacement du petit Jesus et les rois mages.

Les santons de creche secondaire

Ce sont des santons de creche important. S’ils ne sont pas indispensable, on pense par exemple au mini creche de noel pour ceux qui ne dispose pas d’assez de place pour placer une creche complète, ils jouent tout de même un rôle et contribuent au tableau d’ensemble.

On retrouve dans cette catégorie de santons de creche quelques animaux qui vont donner plus de vie à la creche, les bergers qui surveillent et vont conté la bonne nouvelle ainsi que différentes représentation de métiers artisanaux.

Les santons de creche superficiels

Il s’agit de santons de creche présent pour décorer et rendre l’ensemble plus harmonieux. C’est avec ce type de santons de creche qu’on va pouvoir donner une âme particulière à la creche et la rendre unique d’année en année.

On retrouve des décorations comme un clapier pour lapin ou un train qui fait le tour de la creche pour amener le visiteur à regarder chaque espace.

Les animaux de la creche

Nous en avons déjà évoqué quelques uns au cours de cette présentation mais il est important de faire le point sur les animaux qui font aussi partie intégrante des santons de creche.

Les animaux indispensables

Sus nommés le bœuf et l’âne. Qui sont représenté même sur la plus petite creche tant leur rôle est important et symbolique (surtout pour l’âne).

Le bœuf est plus controversé mais il a sa place, de manière classique pour réchauffer l’ambiance et créer un certain réconfort dans l’étable.

Ces deux animaux entre dans la pure tradition chrétienne. Pour plus d’information, nous vous invitons à vous référer à ce texte.

(secondaire)

(thématique exemple chameau, elephant etc…)